Une cyberattaque géante ralentie Internet

Posté par | content

 

Spamhaus, un groupe basé à Genève qui publie des « listes noires » d’adresses de spams dont se servent les messageries pour filtrer les mails indésirables, subit depuis plusieurs jours un piratage à grande échelle, après avoir placé sur liste noire le site internet néerlandais Cyberbunker. Cette attaque informatique se fait sous la forme dite du « déni de service » (DDoS) qui se traduit par un nombre très élevé de demandes de connexions non sollicitées qui finissent par bloquer un site.

 

La société de sécurité informatique américaine CloudFlare, qui s’est portée au secours de Spamhaus, a affirmé mercredi que la cyber attaque avait provoqué des « encombrements » du réseau internet « principalement en Europe« , et que « des millions de personnes » avaient été touchées « même si elles ne surfaient pas sur des sites en rapport avec Spamhaus ou CloudFlare« .

 

Kaspersky Lab, éditeur de solutions de sécurité IT russe, se montre également convaincu :

 

« Au vu de l’amplitude signalée de cette attaque, qui a été estimée à 300 Gigabits par seconde, nous pouvons confirmer qu’il s’agit de l’une des plus importantes opérations DDoS à ce jour. »

 

Source Itespresso.

Une attaque DDOS (Distributed denial of service ou « déni de service » en français) consiste à envoyer simultanément un nombre très important de requêtes vers un serveur informatique de façon à engorger ce dernier jusqu’à saturation. Si le but est atteint, les demandes de connexion légitimes (les utilisateurs normaux) ne passent plus.
Pour maximiser la portée de leurs actions, les attaquants mettent souvent à profit des réseaux de machines individuelles infectées à l’insu de leur propriétaire, les fameux botnets.

 

© Platine 29/03/2013