Rencontre avec l’équipage du Tara Oceans

Posté par | content

 

Un grand merci à Eric Bahuet, directeur de l’agence Forget Me Not et membre du projet Darwin qui nous a organisé cette visite, guidée par Loic Vallette, capitaine d’équipage du Tara Océans et Emmanuel Reynaud, coordinateur scientifique.
Cette escale s’inscrit dans la semaine du développement durable, le grand projet en cours de l’écosystème Darwin à Bordeaux afin de sensibiliser le public sur la crise écologique qui menace nos océans et partager l’aventure de l’expédition Tara Oceans.

Depuis 2004, à l’initiative d’Agnès b. et Etienne Bourgois, le projet Tara Expéditions organise des missions avec la goélette d’exploration Tara afin de mieux comprendre l’impact du réchauffement climatique sur les écosystèmes.
Tara est un bateau, une goélette plus exactement avec sa coque claire en aluminium et ses deux mâts de 27 mètres à un engagement et un poste avancé, notamment pour les scientifiques et repartira pour une nouvelle expédition en mai 2013.
Le bâteau a dérivé en Arctique de 2006 à 2008 et a étudié le plancton marin de tous les océans du monde de 2009 à 2012, soit 115.000 kilomètres parcourus autour du monde. L’objectif de la mission visait à mieux connaître la faune et la flore microscopiques marines et leur comportement face aux changements climatiques.

 

Construite en France à l’initiative de Jean-Louis Étienne, médecin explorateur, en 1989 et dessinée par les architectes navals Luc Bouvet et Olivier Petit. Baptisée Antarctica, cette goélette a parcouru toutes les mers du globe jusqu’en 1996.
Puis elle fut reprise par Peter Blake sous le nom de Seamaster, pour en faire l’instrument principal de son programme de défense de l’environnement soutenu par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Tragiquement, l’aventure s’arrête en 2001 sur le fleuve Amazone au Brésil à la suite du meurtre de Peter Blake par des pirates et le bateau fut alors laissé à quai pendant deux ans.
En 2003, le directeur général d’agnès b., Étienne Bourgois, acquiert le bateau et le rebaptise Tara. Il lance conjointement le projet Tara Expéditions pour faire prendre conscience de la fragilité de l’environnement. Depuis, Tara a réalisé de nombreuses expéditions dont l’expédition Tara Arctic. Source Wikipedia.

 

 

L’équipage comprent 14 personnes dont 5 marins et 4 reporters qui se relevent tous les 3 mois et en permanence 5 scientifiques relevés quant à eux environ toutes les 3 semaines, en liaison et en collaboration avec une équipe de chercheurs restés à terre.

 

L’Antarctique est touché par une forte pollution de plastique. C’est ce que révélera plusieurs collectes d’échantillons d’eau analysés. La récolte des échantillons a été réalisée à l’aide d’un appareil élaboré par la Fondation Alaglita pour la recherche marine. Et les résultats sont stupéfiants !
Dans l’Antarctique, le nombre de particules plastiques varie entre 956 et 42.826 par kilomètre carré (jusqu’à 43.000 particules de plastique par km²) selon la Fondation Alaglita qui a effectué les analyses sur ces échantillons. Ce qui veut dire que l’ensemble de la planète est probablement contaminé par cette pollution.

Quel est l’impact du plastique ? Il est particulièrement néfaste pour la plupart des espèces marines puisqu’il peut entrer très tôt dans la chaîne alimentaire. Le plancton, par exemple, qui est un des premiers maillons de la chaîne, peut ingérer ces petites particules, et les toxines sont ensuite présentes dans l’ensemble de la chaîne alimentaire, jusque dans nos assiettes.
Sources Futura Sciences.

 

Les membres de l’écosystème Darwin présents (de gauche à droite) :

Adeline Nauleau (INSTANTS BORDELAIS), Sylvain Lepainteur (LA CONCIERGERIE SOLIDAIRE), Jean-Benoit Lafond (OASIIS), Madina Querre (REVESS), Emmanuelle Devriendt (INSTANTS BORDELAIS), (Thomas Vitry, LES SAUVAGES), Emmanuel Guibert (PLATINE), Sarah Duvinage, (FORGET ME NOT), Jérome Siri (STATION VELO SERVICES), Eric Bahuet (FORGET ME NOT) au centre, Jean-Marc Gancille (EVOLUTION), Alban Petit (BETYLE).

 

Membres du projet Darwin à Bordeaux

 

Arrivée des membre du projet Darwin sur la goélette Tara Oceans

 

Membres du projet Darwin sur le ponton, quai Richelieu à Bordeaux

 

Discussion avec Loic Valette, capitaine d'équipage

 

Explications de Loic Valette sur la goélette Tara

 

Comment récupérer du plancton sur le navire Tara Oceans

 

Les membres du projet Darwin écoutent Loic Valatte sur la poupe du voilier Tara Expeditions

 

Dans le carré du navire avec Emmanuel Reynaud

 

Eric Bahuet, directeur de l'agence Forget Me Note

 

 

Les cirés de l'équipage

 

Radar de la goélette Tara Oceans

 

La proue du voilier

 

 

http://oceans.taraexpeditions.org / http://www.tarajunior.org

 

© Photos Platine

© Jean-Marc Gancille

© Vidéo Tara Expeditions

© Platine 02/04/2013