Des gestes éco-citoyens pour un quotidien durable

Posté par | content

 

Ecotechnologie :

L’écotechnologie (ou ingénierie écologique) a été explicitement formulée dès le début des années soixante par l’un des pères fondateurs de l’écologie industrielle, l’américain Howard T. Odum.

Il définit l’éco-technologie comme suit, extrait du livre de Suren Erkman ; « Vers une écologie industrielle » :

 

La manipulation de l’environnement par l’homme en utilisant de faibles quantités d’énergie supplémentaire pour contrôler des systèmes dans lesquels les principaux flux d’énergie continuent à provenir de sources naturelles.

 

Elle repose sur trois concepts principaux :

 

  • la capacité des écosystèmes naturels à s’auto-organiser,
  • la conservation des écosystèmes,
  • l’autosuffisance énergétique : un écosystème modifié doit fonctionner avec le minimum d’apport énergétique externe, à partir d’énergie solaire et de ses produits dérivés ; la biomasse.

 

Fondamentalement, l’écologie industrielle est une approche systémique qui vise à concilier le développement industriel avec les objectifs environnementaux et sociaux indispensables pour assurer la qualité de la vie des générations futures.
Platine, conscient de cette démarche durable et respectueuse des impératifs environnementaux, applique désormais des règles de bonne conduite, et contribue à en diminuer son influence par une économie électrique.

 

Eco-responsabilité :

L’écoresponsabilité consiste à intégrer tout au long des processus de création et gestion de projet, les principes même du développement durable en sensibilisant l’utilisateur à l’impact de son comportement sur l’environnementdans l’exécution de ses activités numériques. On l’initie donc à la dématérialisation des données et à l’utilisation d’outils de sauvegarde externe des documents. La finalité de cette sensibilisation doit le conduire à adopter un comportement éco-responsable et éco-citoyen en réduisant le volume des déchets générés par son activité.
Enfin, et pour que le projet soit efficace, l’implication de la direction est indispensable dans la durée de la mise en œuvre de ses actions et dans son engagement.

 

  1. L’économie de papier : L’économie de papier passe par un ensemble de réflexes indispensables à adopter au quotidien :
    • utiliser au maximum l’impression recto-verso,
    • inviter les destinataires des emails à n’imprimer le message qu’en cas de nécessité,
    • privilégier, lors des réunions, l’ordinateur portable ou tablette aux documents papier,
    • inciter les collaborateurs à recycler les feuilles, en utilisant le verso, ou en mettant à disposition des bacs de récupération.

 

    1. L’économie d’encre :Les cartouches d’encre des imprimantes et les toners des photocopieuses usées peuvent être reconditionnées. Les cartouches sont alors démontées, nettoyées, remplies à nouveau d’encre et remises dans le circuit de vente avec les performances identiques à un consommable neuf. Le recyclage représente un geste important afin de préserver l’environnement des éléments toxiques.

 

  1. L’économie d’énergie : La maîtrise de l’énergie passe par plusieurs gestes simples que nous devons tous adopter :
    • Penser à éteindre son ordinateur à la fin de la journée (écran compris) : éteindre son ordinateur lorsque l’on n’en a plus besoin. Le paramétrage de la mise en veille automatique est indispensable en cas d’utilisation non permanente de l’ordinateur. Eteindre son écran lors des absences (réunion, repas…). Même en veille, un appareil électrique consomme de l’énergie. Pratiquement tous les ordinateurs modernes et de nombreux moniteurs (notamment les LCD) consomment de l’énergie quand ils sont éteints. La seule façon d’éviter cela est de les débrancher ou d’utiliser une prise multiple, avec interrupteur qui centralise l’ensemble des appareils liés.
    • Eteindre son ou ses écrans quand on ne les utilise pas, permet également de réaliser des économies importantes. Attention toutefois aux économiseurs d’écran qui n’ont d’économe que leur nom et qui font appel à des graphismes 3D : ils peuvent consommer autant, sinon plus que le mode actif. Ne les confondez pas avec les économiseurs d’énergie qui assurent des économies conséquentes quand l’ordinateur est en mode veille.
    • Eteignez vos hauts parleurs lorsque ceux-ci ne sont pas utilisés.
    • Eteignez votre imprimante pour la nuit et le week-end.
    • Préférez un ordinateur portable à un ordinateur de bureau.
    • Eteignez votre modem/box Internet la nuit ou sur des absences prolongées. Si vous n’utilisez pas le Wifi désactiver l’option, votre box consommera moins et vous limiterez ses rayonnements dans votre espace. De même pour votre PC/MAC portable, désactiver le Wifi quand vous ne vous en servez pas, vous consommerez moins et gagnerez en autonomie.
    • Utiliser des ampoules fluo compacte qui permettent 75 % d’économie par rapport aux ampoules à incandescence, fournissent un éclairage longue durée à hautes performances. Penser à éteindre les luminaires et autres lampes de bureau dès que l’on quitte la pièce.

 

© Crédit photo Orée

© Platine 16/01/2014