Exploitation des données et intelligence du web

Posté par | content

 

Durant la Semaine Digitale, des conférences, des festivités et des événements ont permis aux professionnels et au grand public d’explorer le monde numérique. Une occasion aussi de parler de cet écosystème et des initiatives menées par la région bordelaise pour soutenir les développements des PME innovantes. Cette année, l’accent a été mis tout particulièrement sur la dimension économique du développement de la filière numérique, des entreprises ayant souhaité se rencontrer pendant cette troisième semaine digitale. Un événement pour permettre à ces entrepreneurs de l’économie traditionnelle de faire plus de business grâce au numérique.

 

Sur Bordeaux, il existe le Node, un espace de travail coopératif, créé dans ce sens et, depuis peu, un coworking mis en place au sein de l’écosytème Darwin, une référence en la matière et un lieu d’innovation, une pépinière éco-créative avec ses 4000m² éco-rénové selon le principe du développement durable et qui marque à ce jour la première étape de l’ensemble de ce grand projet.

 

Et il y en avait du monde pour participer à la Grande Jonction. 12 entreprises numériques (spécialistes de l’analyse des données, du web marketing, des systèmes informatiques, du e-tourisme ou du e-commerce) avaient, avant de recevoir les intéressés en atelier, quelques minutes pour présenter un cas concret de client qui, en faisant appel à leurs technologies, a pu doper sa croissance.

On regrettera seulement que la partie hébergement de services Internet n’ai été abordée. Avec des systèmes d’information de plus en plus complexes, des enjeux web toujours plus importants, et un capital informationnel qui devient critique, il est vital pour les entreprises de faire le bon choix concernant l’hébergement de leurs sites web ou de leurs données.

 

    • EADS Astrium et Immersion :
      Amélioration des performances d’une entreprise et diminution des coûts
      .

      Immersion est le spécialiste européen des solutions de simulation visuelle et de réalité virtuelle. Leur but étant de réduire le nombre de maquettes physiques avec la réalité virtuelle.

 

    • GMT Editions et l’Office du Tourisme du Val de Garonne :
      Le numérique au service du tourisme.

      GMT Editions intervient dans le monde du e-tourisme (les nouvelles technologies appliquées au tourisme) avec 3 activités : dispositif d’audio guidage multimédia, sites Internet et accompagnement auprès du tourisme.
      Une expérience utilisateur plus en avant avec des réponses concrètes aux besoins, amener une dimension numérique, des bornes wifi ont été mises en place et des tablettes mises à disposition.
      Le site de l’office de Tourisme Val-de-Garonne en web responsive design.

 

La notion de Responsive Web Design regroupe différents principes et technologies qui forment une approche de conception de sites Web dans laquelle un site est conçu pour offrir au visiteur une expérience de consultation optimale facilitant la lecture et la navigation. L’utilisateur peut ainsi consulter le même site Web à travers une large gamme d’appareils (moniteurs d’ordinateur, smartphones, tablettes, TV, etc.). Le Responsive Web Design est souvent abrégé par RWD dans les articles traitant du sujet. (Source Wikipedia).

 

  • Snapp et Mc Donalds :
    Fidéliser et générer du trafic en point de vente via le mobile.

    Snapp, spécialiste en applications mobiles, commerce mobile et dématérialisation de programmes de fidélité via mobile grâce aux données web analytics et avec FidMe, Mc Donalds a pu créer son programme de fidélité via un QR Code.
    Le résultat : 30 000 points de fidélité sur 5500 porteurs de cartes en 6 mois.
    Petit rappel, aujourd’hui 50% des consommateurs ont un mobile, 80% prévu à l’horizon 2015.

FidMe est un porte-cartes mobile pour réunir toutes vos cartes de fidélité dans votre téléphone et fait revenir les clients dans les lieux de vente. C’est le Mobile to Shop. (Source FidMe).

 

    • Ecom33 et Santémoinschère :
      La complémentarité « commerce/e-commerce »
      .

      Identifier et fédérer des nouveaux adhérents afin de booster leurs activités. L’objectif d’Ecom33 est de soutenir et d’accompagner les e-commerçants et dynamiser l’esprit de réseau entre ces professionnels et leurs prestataires.
      L’exemple est donné ici avec la société SantéMoinsCher et le développement d’une parapharmacie en ligne à prix discount.

 

  • AT Internet :
    Intelligence et exploitation des données digitales
    .

    Une infinité de données disponibles immédiatement à des prix dérisoires. Les données digitales, une mine d’or pour les services marketing. AT Internet est spécialisé dans la mesure d’audience et de performance de sites web et mobiles. Ses solutions Web Analytics de mesure d’audience, de tracking e-commerce, d’attribution multi-canal fournissent aux entreprises des statistiques en temps réel sur leurs sites Internet, mobile, réseaux sociaux et applications, afin qu’elles puissent améliorer leur décisionnel et élaborer une stratégie de marketing digital cohérente.
    Les données mobiles et web analytics peuvent être implémentées très rapidement avec les solutions de Soft Tagging.

L’outil de Soft tagging d’AT Internet permet de déployer les tags plus rapidement depuis une interface de configuration intuitive. Il offre un gain de temps significatif car il permet aux équipes marketing d’être autonomes sur la phase de marquage et d’affiner leur analyse web en continu, en fonction de l’évolution de leurs besoins. (Source AT Internet).

 

    • Dolist :
      Du bon usage de l’e-mailing commercial .

      Dolist propose des solutions de marketing direct e-mailing, conseille et accompagne le client dans le développement de ses campagnes e-marketing. Le mode de travail collaboratif permet d’externaliser intégralement ou en partie la mise en œuvre des opérations d’e-mail marketing tout en bénéficiant de leur expertise.
      Ce spécialiste des mailing vous soulage des spams et booste votre taux de transformation visiteur/acheteur. La relation et fidélisation client est d’ autant plus importante car le coût d’acquisition de nouveaux clients augmente.

 

  • Temesis et Alienor :
    Les bonnes pratiques pour améliorer votre site Internet.

    Reconnaitre les bonnes pratiques pour la création ou l’analyse de votre site web avec Temesis, société spécialisée dans le conseil, la formation et l’information sur la qualité, l’accessibilité et la conformité des services en ligne et mise en avant d’un bon référencement.

    Alienor est une agence internet qui développe et héberge des sites internet. 217 règles de bonnes pratiques à découvrir et mettre en pratique. http://blog.temesis.com/post/2012/10/05/Qualite-web-le-livre

 

    • Kaizen et Maison Energy :
      Optimiser son référence naturel.

      Kaizen vous aide au marketing pour augmenter votre chiffre d’affaire grâce à l’acquisition online de vos clients (+ de 40% pour La Maison de l’Energie).
      Acquisition online, théorie de l’amélioration continue, applications stratégiques et référencement des campagnes de mots clés sur Internet.

 

    • Moonda et Fayet :
      Amener le consommateur dans le point de vente physique.

      Moonda intègre le digitale avec une plateforme de gestion de communication. La societé Fayat centralise et gère les filiales locales avec une même identité numérique.

 

  • Concours Mania et Sephora :
    Le jeu marketing.Développer sa notoriété par le jeu marketing. Pour Concours Mania, le jeu est un excellent créateur d’interactions avec les clients. 200 millions de pages vues sur leur réseau pendant l’opération Disco Flipper de Sephora !

 

  • Cheops et Cultura (loisirs culturels) :
    Accéder et sauvegarder ses données depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet.

    Cheops Technology a mis en place une offre pour le développement d’entreprise dans le cloud computing, l’iCod (Infrastructure CHEOPS on Demand) a pour but d’externaliser votre système d’information et permet ainsi de fournir aux entreprises des ressources à la demande.

 

Le Cloud computing est l’accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables, selon la définition du National Institute of Standards and Technology (NIST), le mot Cloud, qui signifie « nuage » en anglais, correspond à l’image généralement utilisée dans le monde informatique pour symboliser le réseau Internet. (Source Wikipedia).
Nous utilisons le cloud depuis longtemps par la consultation de nos mails en ligne. Vérifier ses e-mails ne demande rien d’autre à l’ordinateur que de se connecter à Internet. Une fois en ligne, il suffit de taper l’adresse de son webmail (Yahoo Mail, GMail, Orange, Hotmail, etc.) et de s’identifier. Nous accédons alors à une interface web et nous avons donc à la fois une interface en ligne, et un espace virtuel de stockage de messages, pièces jointes, etc.

 

© Platine 30/03/2013