Des artistes chez les Darwiniens

Posté par | content

 

Crash? :

Tout est parti de la rencontre entre Flora Stich, organisatrice d’expositions via The Desk, et Nancel Dukers ; artiste, photographe et web designer, tous deux installés au coworking nord sur le site du Darwin Ecosystème. Nancel avait soulevé le concept du projet pendant une discussion de présentation de leur métier respectif.

 

Par la suite, Nancel lui présenta Olivier Crouzel, un artiste indépendant avec une attitude artistique et originale. Olivier travaille l’image et la lumière à la manière d’un calque posé sur les éléments qui nous entourent pour en modifier son aspect, nous amenant à découvrir de nouveaux sens en réintégrant la nature dans la ville. Olivier construit lui-même ses dispositifs mobiles qui lui permettent de manière autonome, de projeter des images fixes ou animées avec des configurations paysagères ou urbaines de son choix. Un processus de mise en relief de l’espace public sur différents supports inhabituels tels que des façades d’une rue, un coin de forêt, une plage où sur des surfaces de roche, un peu partout en France, et notamment à Darwin Ecosystème.

 

Nancel, quant à lui a toujours travaillé en grand format. Par le passé, il a exposé avec Romain Reveilhac (sculpteur), un supermarché de l’art intitulé « La Reprise« , une réflexion posée sur la capacité de l’humain à réagir face à une crise, la possibilité de remettre en valeur la création artistique du matériel bureautique destiné à la poubelle.
Cette fois là, on découvrait une installation tubulaire d’un kilomètre de sacs poubelle mise bout à bout, appelée « Gazoduc Petroleum« . Une démarche qui se voulait « détourner l’art sans la dévaloriser », et mis en lumière par une projection vidéo de lombrics. Les visiteurs quand à eux, pouvaient déambuler autour et sous la structure, jusqu’à toucher l’objet.

 

Une idée :

Ensemble, ils ont eu l’idée de présenter un atelier ouvert pendant deux semaines intitulé « Exposition Crash », où les visiteurs pouvaient participer, discuter et échanger des idées sur son évolution avec les artistes. Des moments d’échange nécessaire à la compréhension de cette démarche, aussi bien pour l’un que pour l’autre, sans être dans des lieux traditionnels tels qu’une galerie d’arts où l’artiste accroche ses œuvres et espère vendre ses créations, sans échanges humains et spontanés.

 

Ici, pas de modèle financier mise en place, rien n’était à vendre, uniquement un partage d’expérience issue d’une même vision. Deux projets distincts qui ont émergés afin de travailler ensemble et séparément en même temps, chacun se servant du savoir-faire de l’autre, tout en apportant sa propre identité pour une lecture commune.

 

Le nom « Crash » a été choisi :

  1. pour la confrontation entre les projections de lumière et le gigantisme du matériau noir utilisé,
  2. pour le lieu de l’exposition en rapport avec l’environnement qui se modernise.

Pour la suite, ce duo n’a qu’une seule envie, développer ce concept dans d’autres lieux, en extérieur ou dans des grand espaces. Une invitation a d’ailleurs été lancée par Philippe Barre, l’initiateur du projet Darwin à Bordeaux, pour y réaliser une exposition en ce lieu.

 


Olivier Crouzel et Nancel Dukers – Crédit photo © Seb Daurel

Les photos :

Gazoduc Petroleum


Installation du projet artistique « Gaz Petroleum » de Nancel Dukers au Garage Moderne

 

 

 

Espèce invasive :

Tour de quartier / Bacalan – 190 Bpm from Olivier Crouzel on Vimeo.

 

 

 

 

 

Le lieu :

Le Garage Moderne, situé dans un quartier en pleine réhabilitation, est un atelier mécanique et associatif. Ses membres invitent leurs adhérents à participer à la réparation ou entretien à moindre coût de leur voiture, vélo, mobylette ou moto, et ce aussi dans un but d’apprendre, entourés de mécaniciens professionnels.

 

Dans ce grand bâtiment de 2000 m², il existe aussi une espace dédié aux expositions qui permet de mettre en place des projets artistiques, culturels et évènementiels.

 

Le garage associatif, social et participatif a reçu le prix Agora 2010 de l’Engagement Urbain pour sa contribution aux actions culturelles de proximité dans les quartiers existants ou en devenir. Cette association, faisant le lien entre la ville et le quartier de Bacalan, participe à la valorisation d’un lieu chargé d’histoire et lié à l’identité ouvrière du quartier.

 


Le Garage Moderne : Alternative automobile par transversel

 

 

 

 

 

 

 

 

Affiche © Nancel Dukers

Photo © Seb Daurel

Photos © David Boisseleau

© Platine 09/04/2014